Comment continuer de perdre de l’argent à la bourse

Il est plus facile de perdre de l’argent en bourse que d’en gagner. Et plus vous voulez gagner de l’argent vite, plus vite vous allez en perdre. Sauf si vous prenez la précaution présentée dans cette article.

Ça m’est arrivé

J’ai eu des pertes au début, pensant qu’un jour j’allais récupérer mon argent, laissant filer le cours vers le bas. Et puis, de peur de perdre encore plus, je lâchais l’affaire et revendais avec des grosses pertes. Il y a un exemple un peu plus bas qui montre ce qui m’est déjà arrivé. Jusqu’au jour où j’ai compris comment faire autrement. Les gains en bourses ont alors été plus conséquents.

La bourse est comme un jeu de société : si vous n’en maitrisez pas les règles, vos chances de gagner sont minimes. Dit d’une autre manière, vos chances de perdre sont importantes. De savoir quoi faire permet d’arrêter de perdre de l’argent. Et puis, il y a un autre bénéfice que vous découvrirez en lisant tout l’article.

Puis j’ai compris

J’ai compris qu’en mettant en pratique cette technique j’allais enfin limiter les pertes quand la bourse n’allait pas dans le sens que je pensais. S’il y a une règle à suivre, c’est celle que je vais vous donner juste après. Une fois compris cela, vous gagnez en assurance et surtout en stress. Vous n’êtes plus fébrile quand vous repensez à l’argent investi en bourse. Et puis vous pourrez faire autre chose en laissant votre compte-titre protégé.

Votre famille vous en remerciera aussi. Vous n’aurez plus la boule au ventre d’annoncer une nouvelle perte parce que la bourse a chuté plusieurs jours d’affilée, alors que vous étiez heureux d’annoncer les premiers gains quelques semaines auparavant.

La maîtrise de cette règle de base est un passage vers l’étape supérieure : choisir avec soin les actions pour maximiser les possibilités de gains.

Stooooooop 

Avant d’aller plus loin, je vais vous expliquer ce qu’il se passe lorsque vous laissez filer une action vers le bas. Et c’est surtout dans la tête que cela se passe !

La première étape se déroule à la montée du cours au niveau du cercle autour de la barre verte (l’ellipse) sur la gauche du graphe. Vous voyez une forte hausse, cela vous plait. Vous décidez de suivre cette action.

La hausse s’arrête et pendant une semaine, la valeur de l’action oscille autour d’une valeur (26€ ici – c’est l’action ArcelorMital entre février et mai 2017) : ils (les « experts » de la bourse) appellent cela la prise de bénéfice. Une période où il ne faut surtout pas prendre position, parce que vous n’avez aucune idée de la direction que va prendre l’action.

Puis quelques jours plus tard, en A (sur le graphe), l’action monte à nouveau de façon importante, presque autant que dans la forte hausse de la semaine précédente. Vous décidez d’acheter sans attendre : allez, vu le gain potentiel, vous achetez 100 actions à (environ) 26€ le jour A, en vous disant que cela va monter forcément. 26€ x 100 : 2600€ sur la table. Votre compte bourse contient 10.000,00€, ça fait 26% de votre capital. Cela n’est pas rien. Vous êtes fébrile. Mais vous êtes confiant : ça ne peut que monter.

Et là, malheureusement pour vous, l’action chute quelques jours. Aïe, la catastrophe. Puis elle remonte : ouf, vous êtes sauvé ! C’est l’étape 1 sur le dessin ci-dessus. Première sueur froide.

Et là, rechute ! Puis ça remonte … l’espoir remonte. C’est l’étape 2. Seconde sueur froide.

Et là, rechute à nouveau, beaucoup plus rapide : inquiet de perdre encore et encore, vous vendez à 20€.

Résultat : l’action a chuté de plus de 20% en deux mois, et vous avez perdu 600€, 6% de votre capital boursier. Et vu comment l’action a varié dans les semaines qui ont suivi la vente, vous n’auriez pas été prêt de retrouver ne serait-ce que l’investissement.

Lisez la suite, vous allez savoir quoi faire, et surtout comment le faire.

Qui c’est qui commande ?

Je ne reviendrai pas ici sur l’endroit où acheter ses actions. Vous pouvez passer par votre banquier (choix non propice) ou gérer vous-même votre compte boursier, en ligne (meilleur choix), chez Fortunéo par exemple. Mon compte titre est chez eux.

C’est vous qui commandez !

Vous avez déjà passé un ordre en bourse, pour acheter des actions. Il vous faut maintenant protéger cet achat pour qu’il ne vous arrive pas comme dans l’histoire ci-dessus.

Il y a plusieurs types d’ordre en bourse. Celui qui nous intéresse aujourd’hui est l’ordre à seuil de déclenchement. Comme son nom l’indique, il y a un seuil qui déclenche l’ordre. Il peut s’appliquer à l’achat comme à la vente. Ici, c’est à la vente qu’il va s’appliquer. Et c’est l’ordre qui permet de limiter les pertes. C’est l’outil qui va vous être utile.

Avec cet outil qu’est l’ordre à seuil de déclenchement, vous allez pouvoir utiliser le concept principal : revendre l’action avant que les pertes ne soient trop importantes.

La question est alors : qu’est-ce qu’une perte qui ne soit pas trop importante ?

Suivant la taille de votre portefeuille, la perte acceptable sera différente. Si vous avez 10.000,00€ sur votre compte boursier, vous n’aurez pas la même tolérance que si vous avez 100.000,00€ ! La règle communément utilisée est celle du 1% de perte acceptable. Vous pourrez accepter 100,00€ de perte pour un capital boursier de 10.000,00€ et 1000,00€ de perte pour un capital boursier de 100.000,00€.

Rappelez-vous, la perte avait été de 600€ dans l’exemple ci-dessus. Soit 6 fois ce qui est acceptable dans le cas d’un capital boursier de 10.000,00€.

Passage à l’action : comment se protéger

Reprenons l’ordre à seuil de déclenchement (ASD comme c’est abrégé parfois). Cet ordre sera utilisé pour la vente d’une action.

Cet ordre fonctionne en 3 temps, uniquement dans le cas d’une baisse des actions. Si l’action monte, il n’y aura que le premier des trois temps.

  • Dans un premier temps, l’ordre est passé. Mais il ne se passe rien pour l’instant.
  • L’action baisse, et dépasse le seuil. Cela déclenche effectivement la réalisation de l’ordre
  • L’action est vendue.

C’est un ordre que vous passez juste après l’achat effectif de l’action.

Cet ordre ASD a un autre nom : l’ordre STOP. Parce que justement cela permet de stopper une action avant qu’elle ne provoque trop de perte.

Voyons comment cela se passe avec un graphe, pour une compréhension plus facile :PerdreArgentASD

Tout s’est joué en 4 séances. Dans la première, achat à 26€. Juste après, il faut passer l’ordre à seuil de déclenchement, ici à 25 € (je reviendrai dans un autre article sur le meilleur seuil à choisir).

Durant la deuxième, la troisième et la quatrième séance, l’action baisse. Sauf qu’à la quatrième séance, le seuil de déclenchement est atteint. L’action est alors vendue : vous avez protégé votre argent en limitant la perte. Ici, la perte se monte à (26€-25€) x 100 = 100€.

Il faut bien se rappeler que l’objectif est de gagner de l’argent, donc de voir l’action achetée monter. Seulement, comme la bourse n’est pas une science exacte, l’action ne suit toujours ce qu’on prévoit. Il faut donc se protéger contre une perte trop importante. Et savoir ne pas perdre permet de gagner plus.

L’ordre à passer maintenant

Pour résumer, voici ce qu’il faut faire juste après avoir acheté une action :

  • passer un ordre à seuil de déclenchement

Vous éviterez ainsi de perdre trop d’argent. En plus, une fois passé cet ordre ASD, vous pouvez dormir sur vos deux oreilles.

Le bénéfice que vous allez retirer d’avoir passé cet ordre apparaît uniquement si l’action baisse. Si l’action monte, vous allez gagner de l’argent. Si l’action baisse, vous allez pouvoir rediriger l’argent investi vers une autre action dans l’objectif de faire des gains. Cet argent ne sera plus bloqué dans une situation désastreuse et pourra alors vous permettre de faire des gains.

Il y a cependant un cas où ne pas utiliser cette technique. C’est dans le cadre d’un investissement à plus long terme dont l’objectif est de gagner sur les dividendes. Dans cette situation, peu importe que l’action monte ou baisse, car ce qui compte sont les dividendes.

Et vous, utilisez-vous cet ordre ? Et comment l’utilisez-vous ?

Publié dans Bourse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*