Des dividendes pour du rendement

Il y a différentes manières d’investir en bourse : soit en misant sur la baisse ou la hausse d’une action, soit en visant des dividendes réguliers au cours du temps. Ici, je vais vous présenter l’utilité de la seconde possibilité d’investissement, en ayant comme objectif d’avoir des rendements suffisamment élevés pour être attractif.

Le capital social

Quasiment toutes les sociétés ont un capital social de départ, somme en monétaire, parfois en nature. Ce capital peut varier au cours de la vie de l’entreprise. Ce capital est divisé en un certain nombre d’actions, toutes de valeurs égales. Ces actions dans les (très) petites entreprises sont souvent détenues par le chef d’entreprise. Dans les plus grosses, le capital est apporté par différentes personnes associées, chacune détenant une quantité donnée d’actions, au pro-rata de leur apport.

Et puis, dans le cadre d’augmentation de capital, de besoin en financement pour de l’investissement, une entreprise peut proposer à tout un chacun d’acheter des actions. Le particulier peut alors se porter acquéreur d’une ou plusieurs actions, investissant dans l’entreprise, devenant alors un actionnaire parmi d’autres. Cette acquisition peut se faire de différentes manières, directement auprès de la société, par le biais de business angels, ou par la bourse pour les sociétés cotées. Ce sont ces dernières qui nous intéresserons plus particulièrement, car facilement accessible à tous.

Les dividendes

Chaque année, l’entreprise fait ses comptes. D’un côté ses charges : l’achat des marchandises qui seront revendues, les salaires, la location des locaux, l’électricité, … . De l’autre ses produits : la vente des marchandises (éventuellement modifiées). La différence des deux constitue le bénéfice, si c’est positif, les pertes, si c’est négatif. La comptabilité d’une entreprise est un peu plus complexe que cela, mais cela correspond dans les grandes lignes.

Suite à l’établissement de ses comptes, une assemblée générale est faite dans laquelle il est décidé de répartir une partie du bénéfice aux actionnaires. La somme décidée est divisée par le nombre d’actions. Le montant calculé s’appelle dividende.

Le rendement

Le rendement du dividende d’une action est égale au rapport de l’un avec la valeur de l’autre : rendement = 100 x dividende/valeur de l’action, résultat en pourcentage. La valeur de l’action à prendre est celle à laquelle vous l’avez achetée, car c’est l’argent que vous avez sorti de votre porte-monnaie qui compte.

Voici un exemple de rendement : dividende à 0,53€ ; action achetée à 12€, alors nous avons 100 x 0,42/12 = 3,5% de rendement. Il est relativement facile d’avoir des rendements entre 5 et 10%, bien mieux que ce que n’importe quelle assurance vie vous propose, et très loin devant ce qu’un livret A ne vous rapporte.

Choisir ses actions

Dans un premier temps, il faut choisir la bonne entreprise. Le premier critère est que l’entreprise verse des dividendes depuis suffisamment longtemps. Il suffit d’aller sur le site de votre courtier pour avoir l’information. Personnellement, j’utilise Fortuneo dont les frais de courtage sont suffisamment bas. Le second critère est que l’entreprise soit en bonne santé : chiffre d’affaires constant ou en progression, bénéfices constants ou en progression.

Nous voyons bien que l’objectif est d’avoir le rendement le plus élevé, c’est à dire que le montant des dividendes reçus soit le plus élevé possible pour une même somme d’argent investi en actions. Le montant du dividende n’est pas contrôlable. Mais ceux du passé sont connus, et souvent constants ou en progression suivant les entreprises. Même si les performances passées ne préjugent pas des gains futurs, la confiance peut être assez grande dans de nombreux cas. Il ne reste alors que le prix de l’action sur lequel jouer. Le prix pour une action en bourse varie quotidiennement, et ne reflète en rien la valeur de l’entreprise. Il suffit d’attendre le temps nécessaire pour que le prix de l’action soit suffisamment bas pour que le rendement soit à la valeur recherchée.

Per exemple, la société CNP Assurances rapporte un dividende annuel de 0,77€ depuis plus de 5 ans (et des dividendes plus qu’intéressants depuis plus de 10 ans). C’est une société qui progresse autant en chiffres d’affaires qu’en bénéfice. J’ai acheté des actions CNP Assurances le 19 janvier 2016 à une valeur de 11,22€. Elle me permet d’avoir un rendement de 100 x 0,77€/11,22€ = 6,24% de rendement. Le dividende 2016 a été voté et sera détaché début mai prochain.

Conclusion

Pour éviter trop d’imposition sur les plus-values, le mieux est de mettre les actions sur un PEA. L’investissement est bloqué pendant 5 ans, c’est en même temps une manière de bloquer l’argent.
D’autre part, pour vivre de dividendes, et obtenir un revenu de 25.000€ par an, il faudrait un montant de départ de 416.000€. Pensez à d’autres façons d’avoir des revenus automatiques, comme l’immobilier, l’investissement dans des nouvelles sociétés, etc … . J’écrirai d’autres articles sur ces sujets.

Publié dans Bourse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*